L’hypnose, c’est quoi ?

Depuis plusieurs années, l’hypnose a le vent en poupe. Sa réputation empreinte de mysticisme se balaie enfin pour dévoiler une pratique rationnelle, caractérisée à la fois par les neurosciences cognitives et par la psychologie. Mais qu’est-ce que l’hypnose précisément ? Et surtout, à quoi peut-elle nous servir ?

Un état ordinaire

D’après le Larousse, l’hypnose serait “un état de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion“. Selon l’American Psychological Association, il s’agirait d’une “procédure au cours de laquelle un professionnel de la santé ou un chercheur suggère au patient de vivre ou de faire l’expérience de sensations, perceptions, pensées ou comportements modifiés“. Définitions qui restent énigmatiques pour un état de conscience toujours mystérieux…

Pourtant, c’est un état que nous connaissons tous, et pour cause : nous le vivons quotidiennement ! Chacun a pu faire l’expérience d’un roman ou d’un film, grâce auquel il s’évade ; l’expérience d’une suspension hors du temps lorsque nous sommes complètement focalisés sur une idée ou sur un objectif ; ou bien encore, celle de faire un trajet habituel et de nous apercevoir, au bout de 10 minutes, que nous avons pris la route « en pilotage automatique », sans même nous en rendre compte ! Ce moment-là, où nous sommes plus tout à fait ici et maintenant, où l’inconscient s’occupe de gérer nos gestes et nos comportements, où nous sommes à la fois présent à ce qui peut se passer autour de nous et ailleurs, est déjà l’expérience d’un état hypnotique léger.

Définition de l’hypnose, selon Michel Kérouac, psychothérapeute :

Un état et/ou un processus de conscience modifiée, produit par une induction directe, indirecte ou contextuelle, ressemblant parfois au sommeil, mais physiologiquement distinct, caractérisé par une élévation de la suggestibilité et qui produit à son tour certains phénomènes sensoriels et perceptuels. Cet état, que certains auteurs appellent “la transe”, est un état naturel que l’on peut vivre tous les jours : lorsqu’on rêve éveillé, lorsqu’on regarde un feu attentivement, lorsqu’on perd temporairement la notion du temps au volant d’une voiture ou, tout simplement, lorsqu’on est “dans la lune”.

Il s’agit donc d’un état tout à fait naturel dans lequel nous entrons et dont nous sortons tous les jours (10 à 20 minutes toutes les 90 à 120 minutes selon le psychologue et chercheur américain E. Rossi). Au même titre que le rêve, la méditation et même la créativité, il s’inscrit dans la grande famille des États Modifiés de Conscience (EMC), une désignation qui regroupe tout état mental différent de l’état d’éveil.

Depuis la seconde moitié des années 1990, cet état a été identifié et caractérisé en imagerie cérébrale (IRM fonctionnelle et PET-Scan), attestant ainsi de son existence réelle. Scientifiquement, on peut maintenant affirmer que l’état hypnotique est une réalité ! Plus précisément, ces recherches ont démontré que l’état hypnotique stimule des réseaux spécifiques de neurones, différents de ceux activés dans l’état conscient et pendant le sommeil. Ces zones activées témoignent, par ailleurs, que la personne en état d’hypnose est dans un état d’hyper-conscience et d’hyper-vigilance : en hypnose, on ne perd pas connaissance.

L’hypnose, selon Antoine Bioy, responsable scientifique de l’Institut Français d’Hypnose :

L’hypnose est un mode de fonctionnement psychologique par lequel un sujet, en relation avec un praticien, fait l’expérience d’un champ de conscience élargi. Cette définition implique que la pratique de l’hypnose recouvre deux dimensions : à la fois un état de conscience modifiée que l’on nomme état hypnotique mais aussi une relation singulière. L’état hypnotique a été caractérisé à la fois par les neurosciences (imagerie cérébrale) et par la psychologie (théorie de la dissociation psychique).

Un champ de conscience élargi

Mais que se passe-t-il vraiment, dans cet état modifié de conscience qu’est l’hypnose ? Vu de l’extérieur, pas grand chose… Bien loin des numéros sensationnels qui attirent un large public dans les salles de spectacle, l’hypnose thérapeutique, telle qu’elle est pratiquée en cabinet, n’a rien d’impressionnant. Si nous assistions à une séance, nous verrions un praticien parler à une personne qui a tout l’air de dormir. Et pourtant, il n’en est rien : la personne en état hypnotique est comme dans un « rêve conscient » et s’est affranchie de la réalité extérieure pour entrer dans une réalité intérieure. Dans ce moment de conscience où les choses sont perçues autrement, elle vit simultanément deux expériences qui s’entremêlent : d’un côté, elle est concentrée sur une pensée ou sur une idée particulière, tout à fait consciente et alerte, et de l’autre, son esprit se relâche, vagabonde et accède à des images, des symboles, des souvenirs.

Définition de l’hypnose, selon Jean Godin, psychiatre et psychothérapeute :

C’est un mode de fonctionnement psychologique dans lequel un sujet, grâce à I’intervention d’une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnante, tout en restant en relation avec l’accompagnateur. Ce “débranchement de la réaction d’orientation à la réalité extérieure”, qui suppose un certain lâcher-prise, équivaut à une façon originale de fonctionner à laquelle on se réfère comme à un état. Ce mode de fonctionnement particulier fait apparaître des possibilités nouvelles : par exemple des possibilités supplémentaires d’action de l’esprit sur le corps, ou de travail psychologique à un niveau inconscient.

“C’est hors du champ de notre conscience que sont situées toutes nos ressources.”

— Milton ERICKSON

Ces images, ces symboles et ces représentations sont les moyens d’expression de l’inconscient qui, dans l’état hypnotique, passe en avant-plan. C’est dans cette autre partie de nous-même que se trouvent nos ressources, nos talents, notre histoire. L’apprentissage de la musique, par exemple, passe par une assimilation jusqu’à rendre mécaniques certaines manipulations de l’instrument, la connaissance des gammes, du rythme, de l’harmonie, jusqu’à pouvoir jouer sans y penser, afin de libérer la conscience pour d’autres tâches, telle que l’interprétation. Tel est l’un des rôles de notre inconscient : préserver et automatiser nos savoirs.

Définition de l’hypnose, selon Milton Erickson, psychiatre et psychologue :

L’hypnose, c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne.

L’objectif de la pratique de l’hypnose, c’est de reproduire intentionnellement cet état de conscience accrue où les solutions apparaissent de façon évidente, comme des possibilités à la fois emmagasinées en nous et accessibles, tout en contournant les limitations habituelles de la pensée, dans le but de mettre en place de nouveaux apprentissages, plus utiles. Néanmoins, ce n’est pas l’hypnose qui nous change : c’est nous-même qui, en état hypnotique, sommes amenés à trouver nos propres solutions et à effectuer les changements. Il y a là une subtile différence.

“Celui qui regarde à l’extérieur, rêve.
Celui qui regarde à l’intérieur, s’éveille.”

— Carl Gustav JUNG

CONSULTATIONS


Uniquement sur rendez-vous
du mardi au samedi
09h00-19h00

ADRESSE


Centre Gamma - Gare de Lyon

193-197 rue de Bercy
75012 PARIS

TRANSPORTS


Gare de Lyon

Métro 1 et 14
RER A et D

PRISE EN CHARGE

De plus en plus de mutuelles remboursent une partie des séances d'hypnose, particulièrement s'il s'agit d'un accompagnement au sevrage tabagique. Renseignez-vous directement auprès de votre mutuelle en leur indiquant mes informations légales : SIRET 750 974 073 00025 APE 8690F.

DURÉE ET TARIFS

Je propose des séances longues de 1h30.
Une séance d’hypnothérapie est à 100€
L’accompagnement dédié à l’arrêt du tabac est à 200€.

MODES DE RÈGLEMENT

Espèces ou chèque. Carte bancaire non-acceptée.

RESPECTONS-NOUS

Si vous êtes amenés à annuler ou reporter votre séance, merci de le faire 72 heures à l'avance. En deçà de ce délai, la séance sera due. Merci de votre compréhension.

LIEU DE CONSULTATION

Les consultations se déroulent en cabinet au 193-197 rue du Bercy 75012 ParisNéanmoins, si vous êtes à l'étranger, si vous ne pouvez pas vous déplacer ou s'il s'agit d'un cas d'urgence, une séance à distance peut se tenir par visio-conférence, avec la même efficacité qu'une consultation en cabinet. Suivez ce lien pour en savoir davantage.

L'entrée du cabinet d'hypnothérapie dans le centre Gamma à Paris-Gare de Lyon

L'entrée du cabinet d'hypnothérapie.

La salle d'attente du cabinet d'hypnothérapie dans le centre Gamma à Paris-Gare de Lyon

La salle d'attente du cabinet d'hypnothérapie.

La salle de consultation du cabinet d'hypnothérapie dans le centre Gamma à Paris-Gare de Lyon

La salle de consultation du cabinet d'hypnothérapie.

Hypnothérapeute passionné par le champ des possibles et les capacités insoupçonnées qu’offre notre cerveau, je vous accompagne avec enthousiasme et conviction vers votre changement. Je vous reçois en cabinet dans le 12ème arrondissement de Paris, à Gare de Lyon.